Recherches ADN

Comment faire pour trouver cette partie cachée de vos origines?

Depuis 2001, la loi en lien avec l’insémination artificielle avec donneur a évoluée en Suisse et les donneurs ne peuvent plus être anonyme. Ainsi, un enfant issu d’un don de sperme depuis 2001 peut accéder, à sa majorité, aux informations sur son donneur et même demander une rencontre (qui peut être refusée par le donneur). La loi est théoriquement rétroactive mais dans la pratique, surtout pour les personnes nées entre 1974 et 1990, il est impossible de récupérer des informations sur les donneurs car tout a été détruit.

La seule solution qui s’offre pour ces personnes afin d’en savoir plus sur la moitié inconnue de leurs origines et sur leur donneur anonyme sont les tests ADN. Quelles informations ces tests peuvent-ils livrer?

  • Des estimations de votre ethnicité. Celles-ci sont basées sur des algorithmes et sur la base de données de la compagnie chez qui le teste a été effectué, et elles sont rarement très précises (en particulier en ce qui concerne l’Europe continentale du Nord-Ouest, où sont massés ensemble la France, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique et les Pays Bas). Elles peuvent néanmoins s’avérer très utiles si l’ethnicité de votre mère est différente de celle de votre donneur.
  • Des correspondances ADN. Lorsque votre ADN a été ajouté à la base de données de la compagnie, il va être comparé à celui de tous les autres membres. Vous verrez alors des correspondances (“matchs”) avec un pourcentage plus ou moins élevé qui correspond à combien d’ADN vous partagez avec cette personne. Cette information, associée aux arbres généalogiques que certains membres affichent sur leur profile, peuvent parfois permettre de découvrir des informations sur votre donneur.
  • Des liens familiaux rapprochés. Il peut arriver que vous découvriez des demi-frères/soeurs, cousins, oncles/tantes, neveux/nièces ou le donneur lui-même à travers les correspondances ADN, si ceux-ci sont inscrits sur le même site que vous.
  • D’autres estimations basées sur vos traits génétiques. Certains sites, particulièrement 23andme, utilisent votre matériel génétique pour deviner la couleur de vos cheveux, la forme de vos oreilles ou encore si vous préférez vous lever tôt ou tard. Ces prédictions plutôt amusantes qu’utiles se basent sur les connaissances actuelles en médecine génétique, mais peuvent s’avérer fausses pour diverses raisons.
  • Des informations sur des maladies potentielles. Certains sites offrent en outre des analyses basées sur les connaissances scientifiques actuelles en génétique médicale, qui permettent de prédire certaines maladies. Attention toutefois: il est interdit à ces sites de fournir un tel rapport pour une personne résidant en Suisse, car ce type d’analyse est illégale en Suisse si elle n’a pas été faite par un médecin. De plus, ces prédictions peuvent s’avérer fausses. Si vous avez des inquiétudes à ce sujet, il est préférable d’en parler avec votre médecin traitant, qui pourra éventuellement vous orienter vers un médecin spécialisé en génétique.

Vous trouverez dans la section suivante des informations concernant les différents tests ADN qui existent sur le marché ainsi qu’une autre section sur la généalogie génétique si vous souhaitez débuter votre enquête généalogique.